C’est une saison 2020 bien particulière qui s’est achevée avec un contexte sanitaire très compliqué. Nous avons été tous impactés dans nos vies personnelles, professionnelles et sportives. Ce fut une saison sportive malheureusement entre parenthèse avec l’annulation d’un nombre important de compétitions.

Dans cette période de rentrée de nouveau perturbée, nous espérons prochainement un retour normal des choses. Je tenais à remercier l’ensemble des adhérents qui malgré ce contexte incertain nous ont renouvelé leur adhésion témoignant de leur attachement au club sans oublier les nouveaux qui nous ont rejoints.

Néanmoins, la perte attendue du nombre d’adhésions pour cette saison 2020/2021 sera significative (320 adhérents estimées en 12/2020 contre 385 à la même période l’année précédente), mais elle ne doit pas nous faire perdre de vue notre projet club autour des axes suivants

La formation des jeunes

L’école de triathlon, labellisée « 3 étoiles » par la Fédération Française de Triathlon depuis plusieurs années, se porte parfaitement bien. Elle compte plus de 120 jeunes dont la plupart pratique le triathlon depuis leur plus jeune âge.

L’équipe pédagogique est composée d’un mixte de professionnels et de bénévoles compétents. La qualité du travail au sein de l’école de Triathlon se retrouve au niveau de nos équipes premières, constituées en très grande partie par des jeunes formés au club.

Dans les résultats de l’année, il y a évidemment la remarquable victoire de Léa Houart sur les France de Triathlon dans la catégorie Minime qui s’octroie le titre de Championne de France.

Le maintien des équipes premières à un niveau national

Depuis plusieurs années, les équipes premières réalisent la performance d’évoluer à un niveau national entre la première et la deuxième division, preuve d’une belle régularité. Pour le club, c’est une priorité d’avoir des équipes et des athlètes à ce niveau qui en outre savent gagner à un niveau régional. Permettre à nos athlètes de participer à ces championnats nationaux est la meilleure façon de les faire progresser et de garder nos meilleurs jeunes et éléments.

Sur la saison écoulée, compte tenu du contexte, la FFTRI a pris la décision d’annuler les montées et descentes des clubs sur les Championnats de France. Malgré tout avec le maintien de trois étapes, nos équipes ont joué le coup à fond avec des résultats très probants. En effet, les Filles terminent à une belle 10ème place sur la D1 et les Garçons 2ème de la D2.    

La pratique du triathlon pour le plus grand nombre

Le club, qui se veut accessible à toutes et tous quelque soit son niveau ou ses objectifs, peut se féliciter d’avoir rempli cet engagement. En effet, ces dernières années, le club a encore développé la pratique tournée vers le loisir tout en permettant aux plus expérimentés de s’exprimer, y compris sur le « longue distance » qui compte également de nombreux adeptes. Sans oublier le triathlon au féminin au sein du club qui est en plein développement et ce particulièrement chez les jeunes où la moitié des effectifs sont des filles.

Photo Bernard Pétridis (Imag’in Périgny)

L’organisation d’événements

L’organisation des événements est essentielle dans la vie du club. C’est en effet un juste retour des choses de nos participations sur les autres épreuves et de plus une ressource financière significative pour la pérennité du club. Cette année, nous avons dû nous résoudre à annuler notre événement de juin 2020 compte tenu du contexte sanitaire, mais avons été heureux de conserver notre Ré Swim Run en septembre 2020 qui a été un grand succès avec près de 800 participants.

Pour 2021, nos dates sont d’ores et déjà connues avec un triathlon prévue sur deux jours, les 29 et 30 mai, au cœur de La Rochelle avec des courses pour tous les publics et une nouvelle édition du Ré Swim Run le 18 septembre qui conservera son cadre exceptionnel sur l’Ile de Ré.

Photo Raymond Fédieu (Imag’in Périgny)
Photo Daniel Gaury (Imag’in Périgny)

En conclusion, c’est une année bien particulière que nous avons connue avec de la frustration mais aussi d’excellents moments de sport et de partage comme le Forum du Club avec la présence de Manon Genêt ou la visite des installations du Stade Rochelais. Je remercie l’équipe technique qui a su répondre présente et s’adapter aux circonstances.

Merci à tous les pratiquants, acteurs du club, athlètes, équipe dirigeante, bénévoles sans oublier nos partenaires qui sont restés fidèles malgré un environnement économique bien compliqué. C’est grâce à tous si le club conserve une place privilégiée dans le milieu sportif rochelais et reste une référence dans le monde du triathlon sur un plan national.

Luc Delagarde – Président de La Rochelle Triathlon