CR Jérome Proton / Tours’nman 10 juin 2018

RETOUR SUR TOURS …..

I.M VICHY 2016… déjà 2 ans… Le temps passe vraiment vite, c’est pourquoi après une saison 2017 faite de halfs et de courses régionales me voici avec un nouvel objectif => Ce sera L’Iron Man de Tours 1 ère édition le 10 Juin 2018….

Je commencerai donc ce compte rendu par des remerciements adressés à mon président de club qui m’a donné son accord pour participer à cet évènement alors que le même week end se déroule l’immense et merveilleux… triathlon de La Rochelle. Merci donc à Luc et un grand pardon à mes collègues de club pour le coup de main non donné.

Une petite dédicace à la famille Pion pour avoir également facilité mon inscription….

Un premier I.M ne s’oublie pas. Mais encore moins quand on a la chance de pouvoir le finir. Sitôt la ligne franchit, on se dit « plus jamais ça »…Puis 2 jours après… la réplique toute trouvée devient « A quand le prochain? »… Ne me demandez pas pourquoi… c’est quasi implacable…..

L’objectif pour Tours 2018 sera donc de faire aussi bien, voir beaucoup mieux qu’à Vichy. Bah oui… 2 ans d’expérience en plus… ça compte !

Ce nouvel Iron Man est vendu comme roulant, bucolique, et avec une natation des + faciles dans le Cher….(nous y reviendrons…). Deuxième gros avantage, il ne fait pas parti des I.M labélisés, du coup… c’est moitié moins cher en frais d’inscriptions (249€). Cela laisse donc un budget assez conséquent pour se loger 3 jours et profiter des tentations du coin…(Vouvray, fromages, etc…)

Novembre 2017… officiellement inscrit. Gael Vallat, Fabien Biver et mon ami Pierrot Lhuintre (qui était déjà présent avec moi sur Vichy 2016) seront aussi de la partie !

Une préparation sérieuse pour un I.M c’est en général 6 mois…. cela implique donc de commencer dès Janvier 2018 afin d’arriver au top le 10 Juin… Le truc vraiment pas réjouissant du tout, c’est de se taper toute la prépa sur les mois d’hiver. Mais à contrario… une fois l’I.M passé la fin de saison est encore gérable avec quelques courses envisageables.

De Janvier à Mars, ce sera donc un plan classique avec 2 entrainements par semaine dans chaque discipline. Côté natation, c’est du classique. Les entrainements des mardis et vendredis avec le « Marocain » (dit aussi La Bûche…) sont bien constitués et contiennent l’essentiel: allure, renforcement musculaire avec plaquettes ou zoomers, technique, etc…. Pour ce qui est de la course à pieds, je ne change pas les habitudes…. Toujours la piste du mercredi soir avec le Coach (toujours le même…normal c’est le meilleur !)…Puis une sortie longue avec variation de rythme le dimanche matin ou une course / trail pour varier les plaisirs…. Enfin, le vélo est la partie la moins « drôle » pendant cette période…. J’ai donc essayé de me forcer à rouler par tous types de temps… et dieu sait s’il fait moche en hiver chez nous avec ce vent persistant et la pluie par moments en supplément … Mais bon… quand il faut y aller… Ce sera donc des sorties les jeudis ap midi et samedi à la séance club…. Soit en moyenne 2 * 80 kms sur la semaine…

Oui je sais, ce n’est pas forcément énorme en quantité pour le vélo. Malgré tout, je suis de ceux qui pensent que sortir 2 * 80 kms c’est bien plus bénéfique que 1 * 160 kms… Et niveau récup, pour ma part ça passe mieux comme ça ! Au final, je me serai quand même envoyé les 1 000 kms par mois en vélo en sortant une troisième fois dans la semaine ou en allongeant sensiblement les sorties pour les pousser à 90 / 100 kms mais pas plus…

Avril arrive bien vite et par la même occasion la possibilité de tester les parcours vélos et Cap du Tours’Nman (car c’est comme cela qu’il s’appelle). En effet, les organisateurs ont bien fait les choses. 2 stages sont organisés en Avril et Mai pour tester les circuits, mais aussi les produits énergétiques distribués sur la course. Je participe donc à celui d’Avril sur 2 jours (samedi et dimanche). Un contenu très riche et fort intéressant au final…..

3 séances de natation sur le week end encadrées par Vincent TORTAY coach de Toumy Degham. 8 kms de natation sur 2 jours… Moi qui suit réputé « grand » nageur…ça m’a fait tout drôle. La reconnaissance du parcours vélo (la boucle de 90 kms) confirme que le parcours est vraiment superbe. Il permet de rouler à proximité des plus beaux châteaux de France (voir photo de groupe). Un régal. A retenir, le parcours est globalement roulant mais les toboggans incessants pour rejoindre Tours sur la fin de boucle peuvent faire très mal… surtout dans la seconde boucle le jour de la course. Enfin, la boucle de 14 kms à pieds à faire 3 fois est très animée avec différents passages au cœur de la ville et notamment sur l’ilot Balzac. On y croise beaucoup de monde, des animaux, on passe des ponts, bref c’est assez sympa et ça change des interminables A/R que l’on peut trouver sur certaines courses. Au final, un bloc de 2 jours très intense mais super productif. Rencontre avec des gens extras tels que Médéric (du comité d’organisation) ou Vincent le coach natation.

Oui le Tours’Nman sera extra. Je n’en doute plus…. D’ailleurs je n’ai jamais douté !

La semaine d’après?… Première course de la saison avec le M d’Arcachon. Bonne sensations dans les 3 disciplines… le travail d’hiver semble être bon et porte ses fruits.

Courant Mai, les choses s’accélèrent… Dernière répétition grandeur nature. Le Half du Centenaire à Choisy au Bac. Ou ça???… Dans l’Oise mes amis !… dans le 60…. Lacanau étant complet… il a bien fallu trouver un half pour se tester… Et comme je connaissais bien le coin…. Bah voilà ! 5h30 au final… Sensations correctes… Vélo 100% sous la pluie…. sans risques mais à 30 de moyenne… et un semi en 1h44 pour finir…. Pour l’instant… ça roule comme on dit. Plus que quelques semaines à patienter et on y sera….

A une semaine du Tours’Nman voici les chiffres de la préparation hivernale:

– Natation 46 kms mais il a encore fallu que je soigne une épaule pendant 3 mois… Merci à grand machin d’ailleurs !

– Vélo 4 950 kms malgré des conditions dantesques parfois.

– Cap 560 kms en alternant les séances courtes (piste) et longues sans oublier les « enchainements » indispensables !

Me voilà donc fin prêt pour ce nouveau défi.

L’arrivée sur site se fait sans réel soucis… Tours n’étant qu’à 2h15 de la maison. Le vendredi soir est consacré au briefing de course et à la récupération des sacs de transition et du dossard.

L’organisation est comme je l’avais imaginé. Simple, sans chichis et sans faille.

Le samedi veille de course se passe calmement au frais dans la chambre à préparer les sacs. OUI mais… car il y a un mais… Depuis 2/3 jours, la région Centre Ouest est en vigilance Orages / Grêles…. et ça peut tomber à tout moment…. Les prévisions météo pour la course ne sont pas bonnes du tout…. Et ça… c’est du stress en +… Même si on sait qu’on ne changera rien à la météo…c’est rageant et ça fait bien ch….

Dépose du vélo le samedi soir veille de course dans le parc à vélo couvert. Oui, à Tours et c’est unique en France, le parc à vélo est couvert. Vu la taille du machin… pas de risque de claustrophobie!

1 500 vélos… 700 pour le XXL et 800 pour le L.

Pendant ce temps là… un orage géant s’abat sur Tours… Il est 19 heures et il tombe des seaux d’eau… Les routes n’évacuent pas ce qu’il tombe tellement c’est violent….. ça promets pour le lendemain !

La nuit sera courte.. à penser et repenser aux conditions de course. Au moins, rouler en hiver sous la flotte n’aura pas été inutile….

4h30…. le réveil sonne… mais la petite nuit fut relativement tranquille et finalement apaisante. Premier réflexe…regarder le temps dehors… Il fait bien sur encore nuit mais c’est mouate… il ne pleut pas et pas de vent!

6h00 …arrivée au parc à vélo… vérification des boyaux, on refait aussi les sacs pour voir si tout est complet. Un passage aux toilettes… histoire d’être plus léger et tranquille pour la journée… (toujours bien compliqué de s’arrêter une fois sur le vélo ou pendant le marathon..). Je profite également du parc à vélo bien aménagé pour enfiler la bas de ma combinaison sur un banc. Le stress monte mais sans plus. Le soleil se lève doucement… c’est un peu voilé… mais encore calme…..

6h45… Je rejoins Pierre à quelques mètres du départ natation. On plaisante tout les deux. Il faut dire qu’avec son expérience sur I.M c’est bien pratique pour éviter de trop cogiter. Cependant, nous nous faisons la même remarque… Nous étions tous les deux plus « frais » avant Vichy.. en 2016. C’est un constat simple. Lors d’un IM de fin d’été… les dernières semaines de prépa sont plutôt rendues plus faciles par le fait d’être en vacances. Là… la préparation a été faite entièrement en parallèle de l’activité professionnelle… et ça change un peu la donne….

7h00… Il fait gris… et les pros s’élancent un par un… puis hop c’est parti… je décide de me jeter à l’eau dans le premier paquet pour nager plus tranquillement. Objectif visé depuis des semaines…1h16… ce qui devrait être faisable vu les bonnes semaines passées à l’entrainement et les courses récentes…. Au premier kilomètre, je regarde ma montre…et là…. et là… agrrr la crise cardiaque…. 18′ le premier km !!! A ce moment là.. tout passe dans la tête.. « Je nage mal? ».. « Ils ont mal fixé les bouées? ».. « On ne fait plus qu’un tour au lieu de 2? »…. Et bien non, je comprendrai à la fin du premier tour en voyant les arbitres ne pas être d’accord pour les barrières horaires… qu’il y avait un courant de folie ! 1h35 au final pour 1h16 espéré ! … 2 kms à contre courant… ça ne pardonne pas. Les pluies de la veille ont généré un courant de folie…. Les organisateurs ont été pris de court et ils continuaient d’ailleurs à 10 minutes du départ à insister sur le fait que c’était une vrai baignoire ! Bien vu les gars…. Pour l’anecdote, un concurrent y est resté 3h….. no comment….. Une chose est sure: les ambitions de chrono tombent déjà à l’eau….

8h45… L’eau justement ..parlons en !… Elle tombe du ciel depuis déjà 10 minutes et en sortant du Cher pour rejoindre l’aire de transition… ça donne pas du tout … mais alors pas du tout l’envie d’aller rouler…. La transition est très longue du fait que le Parc Expo (ou est situé le parc à vélo) se trouve à 500 / 600 mètres…. En avant pour moins de 6h de vélo… (mais vu le temps foireux… c’est pas gagné !)

Départ sous un déluge de flotte donc…. On commence par une boucle du circuit de Nascar. Très bonne idée .. mais aurait il fallu nettoyer la piste avant….Beaucoup de concurrents auront laissé des pneus ou boyaux au bout de 500m de vélo ! Une fois sorti de l’enceinte du parc expo, prudence sur les grands boulevards tourangeaux. A tous les ronds points c’est périlleux.. les roues carbone ne freinent absolument pas….Il faut donc rester prudent et appliqué pour ne pas finir par terre…. 70 kms à rouler sous la pluie… un régal ! Puis le vent s’est levé, a chassé les nuages… et la canicule s’est installée….Non ce n’est pas une blague !

Comme je m’étais couvert en conséquence pour la pluie…. bah j’ai eu chaud sur les 90 derniers kilomètres…. !!!! Au final, 5h45 espéré en conditions « normales » … 5h55 réalisé sous la flotte et la canicule ! Un peu plus de 30 km/h de moyenne. Pour un petit gabarit comme moi… c’est + qu’honnête….

14h45….Retour au parc à vélo et dépose du matos. Ouf… pas de problème mécaniques… il ne reste plus qu’à courir. Ah oui… mais c’est un marathon qui se profile. Petite pause pipi avant de partir… et je croise mon Pierrot dans le parc….Là je me dis que je n’ai pas trop mal roulé au final….Départ sous la canicule vers 15h. (Environ 30 degrés … 34 à 35 ressenti…)
Allez mon J.P c’est parti. 1er kilomètre.. la grosse enflamme des familles…4’45 … euh là va falloir te calmer de suite !… Deuxième kilo en 4’55… à peine calmé ….C’est l’euphorie totale ! Je reviens même sur Toumy Degham la tête d’affiche qui est sensé gagner ce Tours’Nman…. Il marche !… « Hey Toumy tu veux une barre?…  » Bon je me suis abstenu… il avait quand même 2 boucles d’avance sur moi soit ….28 kms…..

Premier arrêt au ravito du 3 éme kilomètre. Banane, coca, Tuc… Bon aller faut repartir….Aie.. Je comprends de suite que l’arrêt m’a coupé les jambes. Le rythme du début n’est plus là…. Il ne reviendra jamais d’ailleurs….. Toumy va me repasser à 1 km de la ligne d’arrivée pour gagner cet I.M et moi il me restera 2 longs tours de 14 kms. Entre temps j’aurai aussi croisé mon Pierrot bien mal en point et qui aura souffert de déshydratation avant de jeter l’éponge. J’espère le retrouver bientôt en meilleure forme et chapeau quand même pour avoir tenté le coup…. Le second tour de 14 kms sera bouclé au mental entrecoupé de divers arrêts ravitaillements.

Plus les kilomètres défilent (enfin c’est un un grand mot)… et plus le temps devient changeant. Les nuages s’amoncellent. C’est alors qu’au 33 ème kilomètre … un orage ultra puissant s’abat sur Tours. Je suis alors sous une tente d’un ravito…et les pompiers nous ordonnent d’attendre pour repartir. Question de sécurité ! Des sots d’eau tombent… le temps défile…et l’obligation de rester là… à attendre. Cependant, ces quelques minutes m’auront permis de faire un peu de régénération et de pouvoir finir les 9 derniers kilomètres sur un rythme correct…Voilà….mon second I.M est bouclé ! Et dans des conditions apocalyptiques ! ….. Cela fera des souvenirs !
Cap… 4h45 (avec 1/4 d’heure d’arrêt obligatoire dû aux orages violents….. Mais j’ai fini….et c’est bien là le principal.

Fabien aura fini quelques secondes devant moi… et Gael finira son premier I.M au bout de la souffrance…(il lui restait 14 kms soit un tour quand j’ai franchi la ligne…). Bravo à eux 2.
Au final…. 12h40 pour un sub 12 espéré….. mais avec ces conditions météo …. c’était irréalisable pour moi. Ce qui n’amène à une chose importante. On se dit toujours que « sur le papier »…. on va faire tel ou tel temps. Oui mais… cela ne se passe jamais JAMAIS comme prévu. Avis aux futurs testeurs de la grande distance…..
Une place de 299 ème sur 517 classés…..(677 au départ…..donc…beaucoup d’abandons !) et surtout de l’expérience et la satisfaction de vivre des moments vraiment géniaux. Tout le monde ne vise pas forcément les championnats du monde. Il en faut pour toutes et tous.
Jamais 2 sans 3 selon le dicton…. Prochain objectif I.M?… EmbrunMan…. sans doutes…..

En attendant, beaucoup de belles épreuves sont au programmes telles que le Half de Royan ou le marathon de La Rochelle.

Vive le triple effort…. Et surtout pour toutes celles ou tous ceux qui n’osent pas….Osez ! Faites vous plaisir. Ce sont des moments magiques et inoubliables !

A bientôt sur les routes , sur la piste ou dans la piscine !

Partagez2
Tweetez
2 Partages